Petite enfance, Rythmes scolaires, Jeunes du village


Chères électrices, chers électeurs


Dimanche 7 Juin, nous retournerons aux urnes pour élire un nouveau conseil municipal.
 

Je ne reviendrai pas sur les condamnations de nos opposants, par les différents tribunaux, civil, pénal, administratif et par le conseil d’Etat qui ont fait que les élections ont été purement et simplement annulées du fait de leurs malversations.
Nous souhaitons tourner la page de ces actes malheureux et préjudiciables pour les habitants et tous ensemble, nous voulons faire avancer notre village.

 

Vous connaissez tous mes engagements au sein de notre commune, maman de 3 enfants, pompier volontaire, présidente de l’association des parents d’élèves (APE), je souhaite m’impliquer encore davantage et mettre mes acquis et ma volonté au service du village.
Par la présente, je souhaite vous exposer succinctement (tout cela sera développé lors de notre réunion publique) notre façon de voir les choses et la manière de les mettre en œuvre pour un développement constructif et harmonieux de notre commune.

 

Petite enfance
Notre projet de village est la réalisation d’un centre intergénérationnel regroupant une maison pour personnes âgées, une cantine pour préparer les repas des personnes âgées, des enfants scolarisés et des personnes qui le désirent (portage à domicile sur la commune) et une crèche (ou micro crèche) pour accueillir les tout petits. Un projet sain sur un terrain communal (pas d’achat de foncier) et éligible à diverses formes de financements, qui créerait une vingtaine d’emploi SUR PLACE et indélocalisable.

 

Rythmes scolaires
La réforme des rythmes scolaires, bonne ou mauvaise est là, il faut faire avec.
Ces rythmes scolaires ne doivent pas être réducteurs et se borner à être seulement et simplement une gestion des quarts d’heures et des demi-heures.

Les TAP (temps d’activité périscolaires) doivent permettre la mise en place d’ateliers périscolaires pour les rendre accessibles à nos enfants. Nous devons nous organiser, car au Petit-Bornand nous n’avons pas de structures permettant ce genre d’activité, c’est pour cela que ces TAP doivent être modulables. En effet, les scolaires de Bonneville ont tout à leur disposition (médiathèque, centre de loisir, city-stade dans tous les quartiers, animateurs …). Le temps de déplacement vers ces structures réduirait à néant le temps d’activité des enfants.
 

C’est pour cela que nous devons trouver des activités sur place. Nous souhaitons mettre en place des jardins éducatifs, toujours à proximité du centre intergénérationnel. Les jeunes retraités du village, ainsi que les pensionnaires de la maison de retraite pourraient former les petits jardiniers, voire une pépinière scolaire (comme il en existait déjà une). Un rucher éducatif pourrait aussi être installé. Les parents, grands-parents et autres personnes seraient les bienvenus pour l’encadrement et nous nous engageons à aider tous les bénévoles dans la création de structures associatives permettant de participer aux TAP.
Pour la mise en place de ces activités l’état alloue une somme de 54 Euros par élève et par an, ce n’est pas rien. Aujourd’hui cet argent est perdu (environ 8000 Euros) pour nos enfants car rien n’a été mis en place, c’est bien dommage. Former nos enfants grâce à la mixité des âges, à proximité de la maison de personnes âgées, voilà, un vrai projet de village.

Avançons tous ensemble.
 

Les jeunes du village
Nous avons la volonté d’être aux cotés des jeunes du village.
Un local doit être mis à disposition d’une association des jeunes à proximité d’un city stade (qui existe dans 90% des communes de France). Un lieu de rencontre, des structures pour les jeunes liés par un contrat d’engagement citoyen. L’association des jeunes (de 15 à 26 ans) en échange de ces structures participera à l’embellissement du village par des journées de nettoyage, la gestion et l’animation du camping, la réhabilitation du site de la pépinière et du parcours de santé, l’entretien des chemins muraux et de randonnée pédestre (subventionné par le conseil général). Impliquer les jeunes à la vie du village en leur donnant les moyens et l’envie de cette implication. Un partenariat gagnant/ gagnant.
En échange de cette implication citoyenne, notre municipalité pourra participer au financement des permis de conduire, des forfaits de ski etc…

 

Nous avons bataillé, pour vous, pour la dignité de notre village, car on ne peut s’engager pour la cause municipale que sur des vérités.
 

Je m’engage sur la mise en place de ces projets pour la petite enfance, les rythmes scolaires et les jeunes du village avec toute ma volonté et ma passion car ce sont des priorités pour nous et des compétences de base pour une commune.
 

Vous pouvez compter sur moi.
 

Amicalement.
 

Aurélie ROCHE.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×