Nadège Anthoine-Milhomme nous parle de ses convictions

Bonjour,

Je m’appelle Nadège Anthoine-Milhomme, native de Petit-Bornand-les-Glières, fille d’Ulysse (la boissellerie). J’ai 39 ans, mariée, et j’ai un petit garçon de six ans.
Mon mari et moi habitons depuis 17 ans sur le Plateau des Glières. Nous y avons créé le restaurant « Notre Dame des Neiges » dans le plus pur respect du site.

J’ai rejoint la liste de Jean-Luc pour plusieurs raisons, trois en particulier :

•    Récupérer la compétence du plateau des Glières

Le plateau des Glières appartient à cinq communes, toutes ont gardé leurs compétences.
Seul Petit-Bornand, qui je le rappelle est propriétaire à 75%, l’a abandonné à sa communauté de communes.

A ce titre, il me semble nécessaire de détenir un savoir inégalé du site pour avoir cette compétence, et pour cela, c’est avant tout connaître :
- Les neuf commerces et les onze alpagistes installés.
- L’association des rescapés de 1944.
- Le service des pistes Haute-Savoie Nordic.
- Nos deux AFP (Glières, Dran–Ablon-Cruet).
- Tous les propriétaires fonciers et plus encore !
C’est être conscient des problèmes d’accès, de stationnement, de déneigement, de réseaux d’eau et électrique, de problèmes d’aménagements et de sécurisations des routes. C’est également connaître les problèmes causés par la fréquentation touristique : sentiers traversant les alpages, détérioration des clôtures etc…
Seul le maire peut avoir cette compétence pour proposer des solutions pérennes, c’est pour cela que je soutiens Jean-Luc dans cette démarche.

•    Développer et créer des commerces

Je suis issue d’une famille d’artisans et de commerçants qui aimons investir, développer, entretenir et embellir. Voilà ce que je souhaite apporter à notre village.
Inciter des travailleurs indépendants à s’installer et ne pas les faire fuir ailleurs !
Redynamiser le tourisme dans notre camping, notre site d’escalade et nos montagnes.
En plus des Glières nous avons de très beaux alpages : Bellajoux ,Cenise, Lessy, Paradis, où là, aussi, nous pouvons profiter de restaurants réputés pour leurs fameux beignets de pomme de terre !
Je m’investirai pour rendre leur activité plus simple, plus florissante afin d’assurer leur pérennité : balisages de ces alpages et des sentiers de randonnées, entretien et déneigement de leurs accès.

•    L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite

Cette raison me touche personnellement et me tient à cœur.
Beaucoup de personnes parmi vous savent que ma maman et ma sœur sont atteintes de sclérose en plaque, une maladie invalidante.
L’inaccessibilité au cabinet du docteur en fauteuil, la difficulté pour garer une voiture ou encore l’absence de rambardes pour se maintenir est aberrante.

Je souhaite m’investir et mettre en œuvre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans notre village, qui en manque cruellement. Je veux aussi soutenir la demande du Docteur Sabau d’un logement décent.

La création d’une maison de personnes âgées est un projet qui me plaît beaucoup et dans lequel j’apporterai mes idées.

Voilà pourquoi j’ai rejoint la liste de Jean-Luc et ce n’est ni par rancœur, ni par aigreur.
Bien au contraire, je respecte Marc Chuard, seules nos convictions sont différentes.

Je connais Jean-Luc depuis mon enfance, nous étions voisin au hameau de l’Essert.
Jean-Luc a un fort caractère qui peut quelques fois déplaire, mais il a avant tout une très grande qualité : celle de faire bouger notre village !

Merci à tous, Nadège Anthoine-Milhomme

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×